mardi 16 janvier 2018

Prête à naviguer avec toi John

Au fond du jardin grimpent côte à côte deux rosiers dont les coloris tantôt tendre tantôt vif se marient à ravir.




"Celciana" est un beau rosier Damas et c'est grâce à lui que j'ai craqué pour les roses anciennes.  Je le trouve gracieux, vigoureux et tendre à la fois, un coup de coeur.



"Mme Isaac Pereire" m'a été offert  quelques mois plus tard et comme j'avais la place à côté de Celciana je les ai associés.


Ne sont ils pas ravissants tous les deux ?



Le hic de ce mariage c'est qu'il est éphémère, puissant et  intense et je pense qu'il est temps après avoir râlé pendant plusieurs années d'ajouter un troisième larron d'une tonalité se rapprochant de Celciana pour garder le même esprit.  C'est ici qu'entre en scène le beau John......

Image du net

Voilà deux ans que je le lorgne, je l'ai commandé puis annulé, pensant l'installer à un autre endroit qui malheureusement s'est vu occupé par un coup de coeur imprévu, adieu John....

Adieu n'est pas vraiment dans mon vocabulaire, John me trotte dans la tête depuis longtemps et je ne suis jamais arrivée à le mettre au rebus.  Pendant mes trois mois de silence j'ai repensé à John et me suis fourré dans la tête qu'il ferait merveille avec la belle Pereire.  Un canadien au grand coeur, costaud comme l'ours blanc sur la banquise.... c'est qu'il est apte à résister le bougre à des températures basses (-30°C), alors pourquoi pas ?  Je vais bientôt le réserver chez le pépiniériste pour en prendre possession ce printemps et cette fois je ne passerai plus à côté. 


Images du net

Et puisqu'il s'agit de folie j'ajouterai  probablement dans un an, après que John se sera bien implanté, la clématite "Prince Charles" d'un beau ton bleu clair, ajoutez y les digitales qui foisonnent à leurs pieds et votre vision du tableau sera correcte.


"John Davis" a été créé par Svejda, Canada 1986
Ø de la rose : 8 cm   /   parfum léger et musqué
250 cm x 200 cm, presque inerme !

Je vous offre un petit montage avec cet explorateur de génie.



A pluche !

Siam

dimanche 14 janvier 2018

Me revoilà

Trois mois de silence et un temps d'arrêt qui m'a redonné un peu goût à l'écriture, plaisir que j'avais perdu avec la mort de ma chère Julie.  Merci à tous ceux et celles qui m'ont adressé leurs voeux, écrit un mot, fait une petite visite sur le blog, puissiez vous vivre cette année 2018 dans le bonheur et la sérénité.

Mon jardin, comme tous les autres, est en période dormante, rien n'y est folichon, tout au plus quelques clichés en gros plan sauvent la mise mais pas de quoi déprimer puisque le printemps prochain remédiera à cette désolation.


De la terrasse la vue n'est pas trop mal, j'y retrouve les "accessoires" qui donnent vie, les statues, montages et barrières.... sans oublier les nichoirs et mangeoirs à oiseaux.  










Le temps est clément - pour l'instant - et les rosiers bourgeonnent beaucoup me laissant perplexe sur les futures floraisons qui pourraient être mises à mal si un coup de froid survenait.



 Le camélia entame sa floraison !
 Les tulipes sont précoces



 Ces fichus champignons que je traque inlassablement 

 "Viridiflora" est en floraison, un increvable ce rosier chinois

 "Xian Zhang" offre encore une rose, 
une chef d'orchestre qui attend la prochaine symphonie....
 Les héllébores sont encore timides


 Les crocosmias ne sont pas en reste
Et dans les bacs au patio, les plantounes sont imperturbables

En attendant de vous offrir mieux je vous souhaite mille plaisirs aux jardin car dès que la météo le permet c'est si gai de s'y promener et chercher la naissance des nouvelles pousses.

A pluche !


Siam

dimanche 15 octobre 2017

samedi 7 octobre 2017

Julie

Il m'a fallu du temps pour écrire ce mot, mon amie m'a quittée ce 22 septembre.  J'entends ses pas dans l'escalier, elle qui descendait doucement en se retournant souvent pour voir si je la suivais, ses ronronnements forts à chaque fois que je la touchais, son miaulement souvent imperceptible mais tout à fait criard lorsqu'elle était chez le véto, sa présence près de moi au jardin.



Julie, mon amie, j'ai l'impression que tu ne m'as jamais quittée et comme Mimi trop tôt partie vous m'entourez de votre chaleur.  Quelle triste fin de saison où j'ai décidé qu'il n'y aurait ici point de Noël cette année.


Je n'arrive pas à écrire, à raconter des anectodes, j'ai le coeur lourd.  Tu reposes à présent tout près du banc où tu aimais dormir en été, à l'ombre du soleil.... et moi je vais souvent m'y asseoir et je te parle....  



ma chérie, tu es en paix à présent mais je ne pouvais te garder plus longtemps à cause de cette tumeur sur ta joue, trop importante pour tenter le moindre traitement, trop soudaine pour avoir pu la déceler rapidement, pardonne moi.





13 ans de bonheur pour nous deux, je t'aime.




Siam


(Julie est venue chez moi en 2004, probablement âgée de 4 ans, à la mort de ma tante)


jeudi 21 septembre 2017

Aujourd'hui c'est l'automne

Pour fêter ce changement de saison, je vous offre quelques fleurs du moment...